Notre vidéo Startup à l’honneur dans Ouest France!

A LA UNE DE OUEST FRANCE

Une belle surprise dans Ouest France ce matin ! Ce sont les colocs qui sont tombés dessus en achetant le journal, comme quoi ils sont toujours les mieux informés du quartier…

« Jeunes actifs et personnes sans abri vivent en colocation, à Nantes, au sein d’une grande maison, nommée Lazare. Rue du Refuge, ils partagent leur quotidien, ses contraintes et ses temps forts. Telle une grande famille. Cette coloc’ étonnante mise en scène dans une vidéo hilarante a déjà atteint plus d’un million de vues.

Ils ont emprunté le vocabulaire des startups

avec sa novlangue rebutante, truffée d’anglicismes comme deep learning positif  (apprentissage en profondeur), scalability (extensibilité) ou skill (compétence). Ils en ont fait le fil conducteur de leur histoire commune : les colocataires de cette résidence hors norme, la maison Lazare, qui loue chambres et studios à deux publics différents: des gens issus de la rue, et de jeunes actifs. Ils habitent rue du Refuge, ça ne s’invente pas, une ancienne école joliment réhabilitée au coeur du centre-ville de Nantes.

Freddy, Alienor, Alice, Fred, Hermance, Patrick … Les colocataires se moquent de ces mots parfois vides de sens pour mettre en avant leur start-up sociale à eux, dans laquelle le vivre ensemble constitue leur quotidien. Un modèle de réussite où le lien permet aux gens de la rue de se reconstruire et aux jeunes actifs de briser la solitude.

Les résidents ont réalisé une vidéo qui a atteint un million de vues. L’idée a germé dans la tête d’Aliénor de Sentenac. La jeune femme a quitté sa start-up parisienne pour s’installer en colocation à Lazare. « A Paris, j’aurais pu vivre dix ans sans rien construire. Ici, elle a trouvé du sens à sa vie. Avec des amis vidéastes, elle a voulu montrer, par l’humour, la relation entre les coloc’ de la rue du Refuge. » On n’est pas dans une relation accompagnants, accompagnés, dit-elle.

« Avec mes coloc’, on a inventé un concept disruptif : le vivre ensemble ! « 

s’exclame Freddy. Cette habitante de 53 ans a emménagé à Lazare après avoir vécu trois mois dans la rue à la suite d’un accident de la vie. Je suis arrivée le 29 octobre 2015  à 17 h.  La date est restée gravée dans sa tête.  Au début, je ne voulais pas y aller, j’avais peur. Elle n’a plus quitté la coloc depuis et s’y  épanouit. Ses colocs sont « ses filles ». Freddy sait que la rue du Refuge lui assure un cadre l’empêchant de dévisser à nouveau, et de retomber dans l’alcool.

Quels que soient leur âge, leur origine, religion, activité professionnelle … ils payent tous un loyer et suivent des règles strictes : ni alcool ni drogue, un repas commun chaque semaine et le respect de chacun.

La vidéo commentée par Emmanuel Macron

La vidéo tournée dans leurs locaux avec les habitants cartonne. Elle a déjà atteint un million de vues sur Linkedln et a été commentée par Emmanuel Macron : « Ni froid aux yeux, ni froid au coeur: bravo pour cette très belle initiative et  longue vie à Association Lazare ! «  

  L’article complet sur le site de Ouest France

Je rejoins Lazare

Maison de Bruxelles

12

Femmes

10

Hommes

Vous pouvez contacter directement les responsables de la maison

ALICIA ET JERÔME HERINCKX

bruxelles@lazarebelgique.eu
Rue Charles de Buck 30
1040 Etterbeek
06 98 57 95 29